jeudi 1 décembre 2016

Marc Sastre : le blues du travailleur

Le camarade rocker Marc Sastre est l'auteur de sept recueils de poèmes dont les titres forment à eux seuls une suite édifiante : "Aux bâtards de la grande santé", "À défaut de martyrs", "La maison vide", "Soif", "Rien qu'une chute", "Dans l'atelier du monde" et "L'homme percé", qu'il a désormais gravé et mis en musique en compagnie de son camarade Guillaume Navar.

Il a également écrit une déambulation autour de Jeffrey Lee Pierce, fondateur du "Gun Club".

On se fait un plaisir de relayer une petite présentation de son turbin (terme qui le mettrait en joie, n'en doutons pas) : 


Extrait :
Je suis le fils de ceux
qui accrochaient des lumières
sous les nuages des derniers empires.
Le ciel et le temps leur étaient familiers
le froid même les craignait.
Ça se soignait avec de larges rasades de gnôle
étendues de saintes insultes.
Ça inventait parfois des Communes.
Ceux-là, une échelle leur suffisait.
Parfois un barreau venait à céder
il y avait plus d’hommes que de barreaux.
Ceux-là ne sont plus
un ordre en chasse un autre. 


On peut se procurer l'objet à cette adresse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire