mardi 8 septembre 2015

Émission de septembre : ça fermente



On a chanté la dive bouteille et les lieux sociaux dans les quels elle atterrit.
Il manque les deux premières minutes pour des raisons de platine fantaisiste.
Comme de coutume, l'émission se trouve sur le site de la radio.

Meulien                   Après vendange
Anonyme                 Le vin clairet
Oscar Thiffault        La brosse
Pierron                    La grande orgie
Ferré                       Le vin de l'assassin
Montéro                  La complainte du Bon Pasteur
Gilbert Lafaille        La java sans modération
Gréco                      La musique mécanique
Georgius                 Le soliloque du pochard
Chanson Plus          Vive le vin
Charlélie Couture    Le loup dans la bergerie
Damien                    J'essaie d'arrêter
Tonus des hôpitaux  Le con et la bouteille

En supplément, un chant de marins bien arrosés par Patrick Denain et Luc Guilloré : Madame l'hôtesse.

6 commentaires:

  1. On boit que de l'eau, mais on va déguster cette petite cuvée quand même !... Et salut à vous camarades, ça faisait longtemps !

    RépondreSupprimer
  2. Moi j'ai flippé jusqu'à 18 h passées car sur les flux d'Internouille c'était le silence radio complet : pas même un bruit de souffle. J'ai bien cru qu'après trois ratages successifs (depuis juin) je ne pourrais derechef pas être au taquet pour la devinette (particulièrement difficile, cette fois…)

    Spécial merci pour le morceau de Gilbert Lafaille, chanteur que je n'avais guère écouté par mésestime mal placée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous fûtes encore rapide et imbattable, cher.

      Supprimer
  3. Mmmmh ! Baudelaire / Ferré, et Montero ! Quelle ivresse !
    Bravo à George, j'avais reconnu Michel, mais pas le film que je n'ai pas vu. J'avais vaguement pensé à l'Atalante, à cause de la bande son qui semble avoir de la bouteille, mais je ne suis pas sûr que Simon se murge dans sa péniche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il biberonne aussi dans son Atalante tout en jouant de l'accordéon et en fumant par le nombril selon mes souvenirs.
      J

      Supprimer