jeudi 27 juin 2013

PARABELLUM : un titre intemporel

 

Dans les années 80, le foutoir commercialo- opportuniste que fut le dit "rock alternatif" allait du meilleur (Thugs, Hot Pants, etc...) au totalement inutile (on ne citera personne par bonté d'âme).
Prix de la meilleure pochette de l'année 1984 (n'est-ce pas qu'ils sont trop beaux pour être vrais ?) , ce premier 45 tour trois titres de Parabellum restitue ce que ce groupe avait de meilleur, de plus vivifiant. 
A l'époque c'était un trio formé de Schultz (estimable Alsacien au physique de catcheur) Roland (RIP) et Camboui aux fûts avec l'aide de Fabrice, dit "Le Géant Vert", parolier et faiseur de pochettes inspiré, oscillant entre un humour très Hara-Kiri et la fascination de la belle époque, celle qui va de Fantomas à la Bande à Bonnot, des Apaches des fortifs aux pantalons rouges avec lesquels nos biffins se firent allonger par milliers dès août 14 (voir la chanson "Papa" sur le premier Lp du groupe)
On vous a déjà passé un extrait de ce premier 45 dans l'article sur "Les rois du rock" ( 31 mai 3013) 
En voilà un autre :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire