mardi 16 juillet 2013

Jacques Grello

Le chansonnier qui poussa Brassens


Jacques Marcel Gaëtan Greslot dit Jacques Grello: 1915 (St Ouen) 1978 (Paris)
Il fit partie des émissions télévisées La boite à Sel et Le Grenier de Montmartre. Dans chacune de ces deux émissions hebdomadaires (la seconde possédant également un équivalent radiophonique), il officiait souvent avec son collègue et ami Robert Rocca, par ailleurs son beau-frère.
Comme beaucoup de chansonniers de cette époque, il chantait également certaines de ses compositions. Plusieurs firent l'objet de pressages, dont Les Quatre Métiers, où il chantait ironiquement que les quatre métiers les plus sûrs pour placer ses enfants étaient cafetier, prêtre, policier et prostituée.
D'autres compositions de sa part étaient de la même veine. "La Guerre" rappelle avec cynisme qu'un traité de paix est une arme de guerre et "Les péchés capitaux" qu'il y a contre le péché un préjugé défavorable que le péché capital est très discrédité, et que la paresse est le péché le moins fatigant.
Il maniait avec précision un timbre mi-ironique mi-sarcastique qui lui valut d'être choisi pour interpréter le rôle du renard dans un audiogramme du Petit Prince.
Il fut incinéré en 1978. 

Extrait  du livre de Ruy-Vidal:
En 1952, il vient d’avoir 31 ans, Brassens rencontre, grâce a un ami commun, le chansonnier Jacques Grello. Celui-ci plante une guitare qui traînait par là entre les mains du poète et l’invite a chanter. Jacques Grello devait expliquer par la suite qui’il venait d’acheter cette providentielle guitare grâce a un trop-perçu d’impôts que le percepteur venait de lui restituer.
Peu connaisseur en instruments, il fait essayer cette guitare en "peau de percepteur" par le jeune Sétois, la lui prête pour deux heures, puis pour le temps qu’il voudrait. Ce sont ses accords qui accompagnent les deux premiers disques. Bref, c'est au zèle incorruptible d’un fonctionnaire du ministère des finances que le poète anarchiste devrait sa carrière !
Quoi qu’il en soit, Grello aime beaucoup les chansons de Brassens, et cet avis autorise et impartial est un précieux encouragement pour le poète qui commençait a douter de lui-même. Une solide amitié se noue entre les deux hommes.
Grello essaye de "faire passer" Brassens dans deux ou trois "boites", il l’encourage a persévérer malgré les échecs.
(Georges Brassens par F. Ruy-Vidal. Productions Alain Piersan, 1978)


Ci-dessous une version quelque-peu chaotique du chef d'oeuvre de Lucien Boyer et Stanislas par les deux zigues bien entourés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire