vendredi 27 décembre 2019

Du côté des chômeurs


Pendant qu'une crapuleuse réforme des retraites a mis le pays en grève, nos ignobles gouvernants ont passé en douce une autre réforme, celle du chômage, qui a des effets pour le moins drastiques. 
Derrière ces "aménagements", comme disent ces faux-culs, (avoir travaillé 6 mois sur les 24 derniers au lieu de 4 sur 28, avoir au moins 910 heures pour des droits rechargeables, salaire journalier prenant en compte les jours non travaillés, ce qui fait une belle baisse aux intérimaires, 30% de dégressivité après 6 mois d'allocations) il est clair qu'il s'agit d'envoyer le travailleur au turbin à n'importe quel prix (pour lui) et condition.
Ce n'est pas encore fait, ce sera pour début avril.
Le chômage ayant été chanté, surtout depuis 1929, Les Vanneaux de Passage du mois de janvier ausculteront la culture de l'inemploi et des licenciements le lundi 6 janvier à 17h30 sur le 92.2 fm de Canal Sud.

À propos de discours dominant de faux-culs, la Chanson du DRH d'Arnaud Cathrine et Florent Marchet issu de leur spectacle Frère animal.


Rennes, 2012

Aucun commentaire:

Publier un commentaire