dimanche 13 décembre 2015

On a chanté les collabos

Lorsqu'on les entend à la radio, tous alignés au garde à vous face aux attentats, à l'état d'urgence, aux élections, on se prend parfois à évoquer un temps qui, question dégueulasserie, n'avait rien à envier au nôtre.
Tout comme George Orwell, Pierre Dac officiait à la BBC pendant la seconde guerre mondiale, Radio Londres pour les Français, et malgré un ton obligatoirement patriotard, sa spécialité était de remonter le moral d'un populo occupé à ne pas crever de faim, slalomer entre les rafles, se foutre à l'abri des bombes "amies" et retrouver son ausweiss et ses tickets de rationnement, bordel, je les avais pourtant bien mis dans cette poche !
Ça a donné un duel verbal et haineux entre le speaker des FFL et le propagandiste en chef de Radio Paris, Philippe Henriot, seulement interrompu par le forfait de ce dernier, exécuté le 28 juin 1944 par un commando du COMAC, groupe de la résistance. 
Mais la spécialité de Dac, c'était avant tout des reprises de refrains à la mode pour en faire des chansonnettes faciles à fredonner, emplies du mépris sans limite qu'il éprouvait pour l'univers de la collaboration et ses maîtres nazis. 
On la dédie à ceux qui se croient héritiers de ces übermenschen là.



Et on en remet une couche avec une reprise de La complainte de Paris de Charles Trenet (on avait passé ça dans le florilège 39/45 )


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire