jeudi 5 janvier 2017

Une reprise de Lee Hazlewood par Marie Laforêt

Barton Lee Hazlewood (1929-2007) était un vrai p'tit gars de l'Oklahoma (en local, on dirait plutôt "Okie from Muskogee").
Ce petit génie écrivit des centaines de chansons, pas tout à fait country, pas tout à fait rock, pas tout à fait variétoche, pas tout à fait cabaret dans un style, que faute de mieux, on appela "saccharine underground". Il a aussi lancé des artistes tels Duane Eddy, Nancy Sinatra ou le légendaire producteur Phil Spector.
Par ailleurs, il fut un tel grognon que le fait d'avoir refusé de faire quelques courbettes au monde du show-biz, le condamna, pour survivre, de passer ses années 70 à écrire des génériques pour... la télévision suédoise.
Son plus gros tube est bien entendu "These boots are made for walking" écrit pour sa complice Nancy Sinatra (la fille de The voice) en 1966.
En 1967, le couple (dont l'élément masculin aimait à se donner des faux airs de Groucho) refait un duo sur l'album "Sugar town". Nos deux crooners s'envoient un succès, "Summer wine", créé à l'origine en compagnie de Suzi Jane Hokum. Voilà l'histoire d'un cow-boy attiré par une créature qui, après l'avoir préalablement fait boire, lui pique ses éperons d'argent. D'ailleurs, il donnerait bien le reste de ses deux bottes pour la revoir et l'aimer encore.


Marie Brigitte Doumenach, reine de la chanson qui se lamente et du regard qui tue en fit une reprise, pour le moins curieuse en 1968, sobrement intitulée "Le vin de l'été ". Elle avait recruté Gérard Klein pour les besoins de l'accompagnement.
Z'aurez donc compris qu'aujourd'hui, on est d'humeur rétro et gentiment mélancolique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire