jeudi 25 septembre 2014

Albert Vidalie et Eugène Sue


Le poète, écrivain, homme de radio ("Mandrin") et scénariste Albert Vidalie (25/05/1913- 8/06/1971) a écrit des dizaines de chansons pour le tout-cabaret de la rive gauche. Jugez-en plutôt : Serge Reggiani ("Les loups"), Monique Morelli, Juliette Gréco, Germaine Montéro, Yves Montand ("Actualités"), Jacques Douai ont été quelques-uns de ses interprètes.


C'est en décembre 1954 au théâtre La Bruyère qu'est créé sa pièce : "Les Mystères de Paris", inspirée du roman feuilleton d'Eugène Sue de 1843.
Ce mélodrame en neuf actes est traversé de chansons comme un "opéra de quat' sous" qui se situerait dans les bas-fonds de la capitale.
Le disque tiré à l'époque ( R Supp 3363 et R Supp 4378 à la BNF) est, à ma connaissance, devenu introuvable.


Par contre, certains refrains ont connu une bonne fortune. Comme ce "Tu s'ras putain ma fille, tu s'ras voleur mon gars".
La version qui suit est tirée du disque de l'émission de Philippe Meyer "La prochaine fois, je vous le chanterai" et interprétée par deux comédiens de la Comédie Française, Christian Blanc et Serge Bagdassarian. 
Suffit désormais de cliquer sur ce lien.

Post-scriptum : On profite de cette version pour vous rappeler la fabuleuse "Complainte du Bon-Pasteur" écrite par le même Albert Vidalie et chantée par une grandiose Germaine Montéro.

9 commentaires:

  1. Désolé de vous embêter avec ça mais ça recommence, quand je veux télécharger le titre sur Divshare, ce message apparaît : "ATTENTION !!!
    Votre version Java est dépassée et comporte des failles en matière de sécurité,
    veuillez effectuer une mise à jour maintenant !"
    Il est dit également qu'il me manque un "plug-in" (?) pour télécharger le fichier. Par ailleurs l'anti-virus s'affole, et dans la foulée on me propose de télécharger de nombreux logiciels... Ce que j'ai fait imprudemment chez moi, où désormais à chaque ouverture d'internet, des pages de pub font irruption systématiquement. Ici je suis au boulot et ça me fait pareil (pas les pubs mais tout le reste), ce qui prouverait que ce n'est pas l'ancienneté de mon ordi ni l'absence de connaissance de ma part concernant l'entretien d'icelui qui sont en cause... Si vous avez des tuyaux...

    RépondreSupprimer
  2. Mandrin était un feuilleton télé. Pour la radio il avait écrit de nombreuses adaptations dont Les raisins de la colère, Tom Jones...
    La fiche Wikipédia est à jour.
    Cordialement
    Isabelle Vidalie (la fille d'Albert)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé pour l'approximation, Isabelle,c'est d'autant plus impardonnable que nous avions passé le générique de ce feuilleton, chanté par Monique Morelli, me semble-t-il, dans notre émission de juillet 2013 consacrée au "Temps Jadis".
      Merci de la précision.
      Jules

      Supprimer
  3. Dites, les gars, on peut savoir de quelle émission précise de Meyer elle vient, la version des Comédiens Français ? Je pensais que c'était de l'une des deux séances "Chansons déconseillées" (10 et 17 décembre 2011), mais que nenni…

    RépondreSupprimer
  4. Alors là, sais pas...
    Je n'ai pas précisé que ça sort d'un disque tiré de l'émission. Donc, à priori, une compilation qui recèle d'autres trésors qu'on vous tient au chaud.
    Quant à l'aspect du problème de Wrob, tiens-bon, on va tâcher de se moderniser.
    Juré ! avec divshare
    Bien à vous
    Jules

    RépondreSupprimer
  5. Bizarre, car ce CD sorti en 2009 est présenté comme une compilation (selon cette page, du moins).
    Je vois qu'un deuxième volume est sorti en 2010, mais pas moyen de trouver la liste des titres.

    Pour le problème de Wrob, vous cassez pas la tête, vous n'y pouvez rien : ça vient d'un problème de son côté. Il m'a rendu visite hier (chouette rencontre avec le Moine Bleu, au passage) et on a testé le téléchargement depuis mon vieil ordi : ça marchait nickel.

    RépondreSupprimer
  6. Que voilà des samedis avec des hôtes de qualité, mon cher !
    Je t'enverrai donc la liste du cd que j'ai récupéré.
    A bientôt
    Jules

    RépondreSupprimer
  7. Merci d'avance, cher Jules !
    Sinon, c'était vendredi, pas samedi : on fêtait la sixième livraison de la revue Amer, une pure merveille. Agapes jusqu'à une heure du mat'…

    RépondreSupprimer
  8. Cette histoire me titillant depuis quelque temps, j'ai effectué quelques recherches, au terme desquelles je ne suis pas du tout sûr que cette pièce de 1954, "Les Mystères de Paris", ait donné lieu à l'édition d'un disque (mais j'espère qu'Isabelle Vidalie pourra me contredire) : les références R Supp 3363 et R Supp 4378 données par cette page semblent correspondre à des documents imprimés, pas à des vinyles.
    Le seul que l'on trouve sur ladite page est d'ailleurs le Mes chansons de Germaine Montero, dont je crois que tout a été réédité par la suite.

    Mais lorsqu'on poursuit la recherche sur Albert Vidalie comme parolier, on tombe sur un disque collectif que je ne connaissais pas Les mauvais garçons (extraits de la face A ici et de la face B là) et qui s'avère fichtrement intéressant, même si plusieurs des morceaux sont déjà bien connus des auditeurs du présent blogue…

    RépondreSupprimer