vendredi 7 juillet 2017

Mistinguett, Arletty et le blues de la travailleuse

La Miss gambettes

La valeur travail, tant magnifiée en notre ère stupide et barbare a été longtemps contestée, ridiculisée et raillée par la chanson populaire.
Parfaite illustration : cette rengaine dont les paroles sont d'Albert Willemetz et Georges Arnould sur une musique de Maurice Yvain dans laquelle une travailleuse se plaint non seulement de bosser pour des clopinettes mais d'une condition, assez fréquente, de femme délaissée ou cognée. Ou les deux, d'ailleurs.

Créée par Mistinguett (Jeanne Florentine Bourgeois 1875-1956) en 1922, cette chanson fut bientôt fredonnée par la France entière y compris par des hommes ou des socialos.
Si, si, on peut en témoigner.



Elle fut reprise par Arletty (Léonie Marie Bathiat 1898-1992) qui après avoir cherché un emploi, brille ici dans une version plus "charleston".

 

Et une belle gueule d'atmosphère

2 commentaires: