lundi 12 décembre 2016

Gainsbourg en écolo anti capitaliste ?



Le « Torrey Canyon » fut le premier supertanker à provoquer une marée noire majeure, le 18 mars 1967 au sud de l’Angleterre.
Battant pavillon libérien, propriété de l'Union Oil Company of California, ce monstre chargé de 120 000 tonnes de brut s'échoua sur les îles Sorlingues.
Pris de court, le gouvernement britannique commença par envoyer des bombardiers pour tenter d'incendier le bateau et la nappe. 42 bombes rateront d'ailleurs leur cible sous le regard incrédule des riverains.
Puis l'utilisation massive de détergents se révélera un remède pire que le mal.
On estime que plus de 15 000 oiseaux et phoques furent étouffés sous le mazout au long des 200 km du littoral de Cornouailles puis de Guernesey et des côtes bretonnes, trois semaines plus tard.
Serge Gainsbourg, en fit une petite chanson très rhythm 'n blues trois mois plus tard, en juin 1967, enregistrée au studio Chappell de Londres et incluse dans l'album Initial B.B. Le morceau est co-signé avec David Whitaker, arrangeur musical, entre autres, des Rolling Stones. La choriste est Madeline Bell.
À part la déploration cette première catastrophe pétrolière, c’est un chouette démontage de la chaîne capitaliste et au passage un manifeste écologiste, même si ce genre de sujet n'est pas la tasse de thé du beau Serge.


La catastrophe est résumée aux actualités britanniques à ce lien.
Admirez l'accompagnement musical digne des meilleurs films de guerre.

1 commentaire:

  1. Superbe chanson ! Mais n'est-ce pas un pléonasme quand on parle de Gainsbarre ? Sauf peut-être à la toute fin. Et ça swing, mots et musique !

    RépondreSupprimer