vendredi 16 septembre 2016

Jecqueline Taïeb s'y reprenait à deux fois

Jacqueline Taïeb est née à Tunis en 1948.
Après un début de carrière en fanfare en 1967 avec 7h du matin puis Qu'est ce qu'on se marre à la fac (t'en veux, du prémonitoire ?) elle disparaît des écrans non sans avoir tenté plusieurs retours, tous plus foireux les uns que les autres.
Elle a tout de même enregistré un Dégage song plein de bonnes intentions en 2011, en hommage à la révolution du jasmin.
Horreur ! Son premier tube, une aimable kitcherie, étrange mélange de chant yé-yé soutenu d'une rythmique garage impeccable, se retrouvera utilisé par au moins trois publicités (merci wiki, parce que moi, la télé..)

Mais la jeune fille avait depuis longtemps usé son 45 tour jusqu'à la corde. 
Et à l'instar de quelques collègues (Nino Ferrer, Aznavour, Mireille Mathieu) elle s'est elle-même reprise dans une autre langue pour percer à l'étranger.
Ça a évidemment raté mais ça a donné cette chose assez particulière :

2 commentaires:

  1. Ne pas oublier ceci :
    https://www.youtube.com/watch?v=z0uew-UJjSA
    amicalement

    RépondreSupprimer
  2. Marrant comme cette bluette de minette arrive à être plus sympathique que ridicule.
    À mon avis, le producteur y est pour beaucoup.
    Jules

    RépondreSupprimer