mardi 10 novembre 2015

Danny Boy et les pénitents (Curiosité malgacho-normande)

Claude Piron alias Danny boy, natif de l'Eure; se morfond dans sa Normandie en 1961.

On peut le considérer comme l'un des premiers chanteurs français de rock, seuls Georges Guétary (si !) et Henry Cording (Henri Salvador) avaient abordé le genre sans y croire, avec un ton sarcastique.
Claude commence sa carrière sous son vrai nom, en 1958, avec une reprise des Kalin Twins "When" renommé "Viens" (fastoche, non ?). Il enregistre ses premiers disques sous son vrai nom, avant de prendre, en 1960, le pseudonyme de Danny Boy et de former le groupe Danny Boy et ses Pénitents qui seront Bruno (guitare), JC Ralai (guitare), Didier (guitare basse) et José (batterie).
L'histoire du groupe est assez marrante :
Imaginez quatre jeunes Malgaches, exilés à Paris, qui chantent des romances au bois de Vincennes. Jean-Claude Ralai, 20 ans, travaille chez un imprimeur. Un de ses collègues le met en rapport avec le chanteur Danny Boy, qui auditionne des musiciens.
En deux boogie-woogie, Danny est conquis,il les engage. Jean-Claude prétend qu'à l'époque il ne connaissait que 3 accords !
Là, deux versions existent au sujet de cet étrange groupe black sapé dans un pur style Klu Klux Klan :
- Danny en fera ses Pénitents en souvenir des processions des fêtes de Pâques passées en vacances à Barcelone
- Les petits gars, en majorité étudiants, ont de la famille à Madagascar et veulent à tout prix éviter d'être reconnus par leurs parents (sont censés étudier et pas faire les cons avec des guitares) en cas de passage télé. D'où les cagoules...


Leurs premiers succès, Un collier de tes bras, Un coup au cœur, C'est encore une souris, Je ne veux plus être un dragueur, ont mettent en avant un timbre de voix bien frappé, assez clair, qui le distinguait des autres chanteurs. 
Grandeur et servitude du rocker sous le gaullisme : en 1962, Danny Boy et ses Pénitents se sont produits pendant huit mois en tournée avec le Cirque Pinder. En 1967, ils ont également participé à la tournée "L'épopée du rock", avec l'inénarrable Vince Taylor.
À la dissolution du groupe, Claude Piron se fera poissonnier sur les marchés normands.


DANNY BOY ET LES PENITENTS par asinette

(Emprunté au monde de Jano)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire