vendredi 10 juillet 2015

Le jeu con de l'été : concours de traduction

Notre très recommandable collègue, le Moine Bleu, a lancé le concours au mois de juin. Nous lui emboîtons donc le pas.
Manque de pot, étant plus amateurs de la langue de Cervantès et de Julio Iglesias, que de celle de d'Hegel et de Camillo Felgen, ce coup-là, la traduction sera à effectuer à partir d'un délicat poème en castillan (on peut aussi appeler ça des "coplas")
Pour vous aider, on vous envoie ladite chanson de The Meas (ce nom !) illustrée avec plus ou moins de bonheur.
Elle fut écrite en souvenir d'un homme d'État court sur pattes et pourvu d'une voix fluette. Et après, on arrêtera de se moquer du physique des nabots sanguinaires (Comment ça, Thiers ? Mauvais esprits, va...)
La traduction la plus pertinente gagnera une entrée pour deux au "Monasterio de las delicias" (encore des moines !) avec un pack de San Miguel.
Il est conseillé de s'aider du Larousse, d'une grammaires espingo et même du site de l'Académie Royale d'Espagne.

Ladite poésie s'appelle FRANCAMENTE.
Ce qui pose un premier problème : "Franchement " ou "À la mode de Franco" ? Ou les deux ? Paroles ci-dessous :

  
Los Mineros asturianos le recuerdan con amor.
General republicano, la republica incendio
FRANCO FUE UN TRAIDOR
Con Hitler y Mussolini, con la Division azul.
con los norteamericanos, tras el oro de Moscú!
FRANCO FUE UN TRAIDOR!
Tanto arriba españa para que?. caguen el peñon de Gibraltar.

Despisto a los falangistas y engaño al opus dei
cuando iban a heredarle les dio un jake al rey
FRANCO FUE UN TRAIDOR
Y aunque todos dicen serlo el fue el unico franquista,
el dicto esta memo-cracia facha y terrorista
TRAIDOR!


Pour l'édification des jeunes générations, une petite chanson de Brassens au sujet des Tartuffes de l'anti-franquisme. C'est loin d'être sa meilleure mais son refrain est assez juste.



Repêchage pour fainéants et autres rétifs à la poésie : que peut bien signifier l'expression "Menea el bullarengue" illustrée ici par les ivrognes Galiciens de Siniestro Total dans une vidéo raffinée ? 
Le gagnant a une bouteille de cidre et un concert de gaïta livrés à domicile.



8 commentaires:

  1. Bon, je me pique au jeu. Je précise que je n'ai fait qu'un an d'espagnol en première il y un bail, et que je n'ai pas encore cherché une méthode Assimil de cette langue chez George (contrairement à celle d'italien qu'il m'a sortie du fond d'un bordel sans fond, justement, à la demande, en un clin d'oeil ; un magicien !). Mais j''ai l'intention de m'y remettre un jour... J'ai utilisé internet, et Jules m'a aidé par anticipation ici

    Les mineurs Asturiens parlent encore de lui avec des tremblements d'émotion dans la voix.
    Général républicain, il incendie la république
    Franco est un traître
    Avec Hitler et Mussolini, avec la Division bleue
    Avec les nord-américains, après l'or de Moscou !
    Franco est un traître !
    Pourquoi l'Espagne vainc-t-elle autant ? Pour qu'ils chient sur le rocher de Gibraltar.

    Il a manipulé la phalange et modernisé l'Opus Dei
    Quand il donne leur numéro de compte international au roi Jacques
    Franco est un traître
    Et malgré toutes les propos disant qu'il est uniquement franquiste
    Je dis que ce niaiso-crate est un fasciste et un terroriste
    Traître !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est qu'il a copié !
      La première phrase est à revoir.
      La deuxième strophe aussi,
      Peut mieux faire.
      J

      Supprimer
  2. Oui, j'ai copié. Après tout, comme Franco, Traduttore, traditore (cherchez pas c'est de l'italien).

    Pour la deuxième devinette, je traduirais : "faire un charivari de tous les diables", mais j'en rosi de tant de témérité...

    RépondreSupprimer
  3. Y'a de l'idée pour le début comme pour la deuxième.
    D'ailleurs on va bien finir par coller un indice en ce qui concerne la question subsidiaire.
    Encore un effort, on y est presque.
    J

    RépondreSupprimer
  4. "Francamente"
    Je propose "Franco de porc"

    RépondreSupprimer
  5. Bonne traduction pour le titre.
    Une option sur le pack.
    J

    RépondreSupprimer
  6. Un indice : pour faciliter la compréhension de la question subsidiaire, voici les paroles de la deuxième chanson :

    Le bal de San Vito (des fous)
    Oh oui, oh oui oui, oh ouiii
    Le Boogie-woogie de Manhattan
    Oh oui...
    La valse de Vienne
    Oh oui....
    La Marseillaise
    Oh oui....
    Menea el bullarengue !

    L'Adagio d'Albinoni
    Oh oui, oh oui oui, oh ouiii
    In-a-gadda-da-vida
    Oh oui...
    La jota aragonaise
    Oh oui...
    El condor pasa
    Oh oui...
    Menea el bullarengue !

    L'hymne de riego (1936)
    Oh oui, oh oui oui, oh ouiii
    Smoke on the water
    Oh oui...
    Pajaro chogüi
    Oh oui...
    L'hymne à la joie
    Oh oui...
    Menea el bullarengue !

    C'est un peu plus clair, non ?
    J

    RépondreSupprimer
  7. Bob allez,on va pas prolonger le suspense, voici la traduction :

    Les mineurs asturiens l'évoquent avec amour
    Général républicain, il a foutu la république à feu et à sang
    Franco fut un traître
    Il a trahi Hitler, Mussolini, la Division Azul
    les nord-américains, cavalé après l'or de Moscou
    Franco fut un traître
    Toujours gueuler "Arriba España" pourquoi ?
    Pour chier sur le rocher de Gibraltar
    Il a niqué les phalangistes, trompé l'Opus Dei
    lorsqu'ils croyaient ramasser la mise, il a sorti le roi de sa manche
    Franco fut un traître
    Et même si tous disaient en être, il fut l'unique franquiste
    Il a créé cette niaiso-cratie hypocrite et terroriste.

    Quant à "menear el bullarengue" il s'agit d'imprimer à son séant un mouvement de balancier rythmé.

    A la votre
    J

    RépondreSupprimer