mardi 17 février 2015

Parenthès d'actualité : les riches pleurent aussi


Lady Gaga

Pendant que la foule immonde se régale des heurts et malheurs de Liliane Bettencourt  au tribunal de Bordeaux (à coup sûr une brave femme, mais tellement mal entourée) une autre nouvelle tombe comme un coup de tonnerre dans un ciel serein. 
Le philanthrope bien connu Bernard tapie, honneur des années quatre-vingt, va peut-être devoir rembourser la bagatelle de 403 millions cédés par le Crédit Lyonnais pour "préjudice moral".
A ce stade là, nous-autres, braves purotins, entonnons cette vieille rengaine de Tramel, "ce n'est pas rigolo d'avoir de l'argent", en écrasant une larme sur ces pauvres hères persécutés par des juges rouges.
Cours, camarade, le vieux monde est derrière toi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire