lundi 13 octobre 2014

Les Wampas ont adapté sans vergogne

Formés en 1983, la formation de Didier Chappedelaine, attendra 2003 pour posséder ce qui fait rêver tout groupe normalement constitué : un tube ! 
Pourfendant quelques vedettes de gôche à la mode dans le show-biz franchouillard, la bande n'avait pas hésité à s'inspirer des collègues british de leurs débuts, les Sting-Rays, avec lesquels ils avaient partagé quelques concerts au début des années 80.
Ce qu'à ma connaissance, aucun scribouillard professionnel de la critique n'avait remarqué.



En 1983, les Sting-Rays, de Londres étaient un peu particulier. Sur une scène britannique psychobilly peuplée de jeunes gens hésitant entre le pur hooliganisme et une attitude fasciste à la mode, ces gugusses manifestaient de réelles préoccupations sociales entre deux thèmes grands guignols.
Au passage, ils avaient chanté ce Joe's Strummer's wallet (Le porte-feuille à Joe Strummer) pour se moquer au fraternellement du charismatique leader de Clash.
Et la boucle est bouclée.  



1 commentaire:

  1. Très beau moment scénique, excellent morceau d'un très bon album que je vais écouter en sortant du cyber phone sri lankais dans lequel je suis présentement. Je n'avais pas fait le rapprochement jusqu'à présent. Merçi donc à toi, à très bientôt, un écrivain parigot.

    RépondreSupprimer