mardi 12 août 2014

On commèmore 14-18 ?

(Parenthèse d'actualité)

Bon, on a compris, à part quelques malentendus, nous nous devons d'être fiers de la Gross Europa enfin réalisée, résultat de quelques siècles de baston, plus ou moins à la loyale avec, entre autres, les cousins germains. 
Et puisqu'il faut faire de la mémoire un devoir (ou une obligation, j'sais plus) commémorons donc à l'unisson.
Triomphe de l'esprit français en lutte contre la barbarie teutonne, cette variante d'une chanson colonniale glorifie notre industrie de pointe.
Du temps ou Airbus ou Safran s'appelaient plutôt Schneider ou St Chamond et où les capitalistes faisaient suer le burnous des prolos en famille avant de leur faire déguster leur propre production.


ps : Rosalie, c'était l'arme que notre état-major chérissait par dessus tout : la bayonette.

1 commentaire:

  1. Il en existe une interprétation savoureuse de Desproges.

    Ah! la voila https://www.youtube.com/watch?v=R-X46XwhvPA

    RépondreSupprimer