mardi 17 septembre 2013

CORA VAUCAIRE

La Dame Blanche


La Vaucaire, née Geneviève Collin (1918 Marseille, 2011 Paris), était surnommée « La Dame Blanche de Saint-Germain-des-Près »,
Longtemps habituée à populariser les textes de Prévert (elle est la créatrice des Feuilles Mortes), elle s'est peu à peu imposée comme l'une des plus subtiles interprètes de la chanson française, faisant connaître Barbara à l'époque où celle-ci n'osait pas chanter ses propres textes (Dis, quand reviendras-tu ?Attendez que ma joie revienne), Léo Ferré (Les Forains) ainsi que le Québequois Raymond Lévesque (Quand les hommes vivront d'amour).





Elle reprend aussi des chansons médiévales (La Complainte du Roy RenaudLe roi a fait battre tambour), crée La Complainte de la Butte dans le film French Cancan de Jean Renoir en 1955 et interprète Trois petites notes de musique dans le film Une aussi longue absence d'Henri Colpi, scénario de Marguerite Duras (Palme d'or à Cannes en 1961). C'est ce film qui l'oblige à sortir d'une période particulièrement sombre en lui faisant rassembler, en quelques heures, les forces qui lui restaient pour chanter avec réalisme la fameuse complainte alors que le film était déjà « bouclé » avec une autre interprète.
A ce stade, sortons donc les mouchoirs


Elle chante aussi des chansons du répertoire du Café-concert : Fragson (Je ne peux pas), Yvette Guilbert (Quand on vous aime comme ça). Côté agitation de l'époque, elle reprend Le temps des cerises et chante L'Internationale aux piquets de grève.
Après une tournée au Japon dans les années 80, elle se produisait encore dans un dépouillement de bon aloi : à l'Olympia en 1991, au Théâtre Déjazet (Théâtre Libertaire de Paris) en 1992, à La Comédie des Champs-Elysées  et au Bouffes du Nord en 1999.
Elle restera célèbre pour ses interprétations, telles que : Le Pont Mirabeau (d'Apollinaire ), Maintenant que la jeunesse ( d'Aragon musique de Léonardi) ou L'écharpe (paroles et musique de Maurice Fanon).

 Ps : Coincidence, une radio à vocation culturelle vient de consacrer cette émission à la dame.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire